Sites SEVESO : Il faut protéger les populations, les terres agricoles et l’environnement
Partager

Le 26 septembre, la Métropole de Rouen était touchée par une catastrophe industrielle. Les suites de cet accident ont mis en lumière les manquements et les opacités de l’État dans la mise en place des mesures d’urgence et dans la diffusion de l’information. Cela a également mis en exergue l’incapacité de la Préfecture d’assurer la sécurité des personnes ou de l’environnement autour de sites pourtant classés comme dangereux.

Et pourtant, la même préfecture a autorisé à Vieux-Manoir, à quelques kilomètres de Rouen, l’exploitation d’un site Seveso seuil haut, d’une capacité de stockage de 4 500 tonnes de produits phytosanitaires à risque, et ce juste à côté des habitations.

Europe Écologie – Les Verts apporte son soutien aux habitant-es de Vieux-Manoir ainsi qu’aux collectifs et associations environnementales qui se battent contre ce projet et appelle à les rejoindre demain, vendredi 11 octobre à 9h30 devant le tribunal administratif de Rouen où aura lieu l’audience du recours engagé par les associations contre l’autorisation d’exploitation de la préfecture.

Dans un contexte local fortement et durablement impacté par la catastrophe du site Seveso de Lubrizol et sa gestion déplorable par les autorités, les inquiétudes concernant ce projet sont d’autant plus fortes. Il est du devoir de l’État de refuser l’augmentation du risque industriel, pour la santé des habitant-es comme pour la préservation des terres agricoles et des ressources naturelles.

Laisser un commentaire