Les écologistes s’affirment comme l’adversaire numéro 1 de la droite
Partager

Les écologistes deuxième force politique en Auvergne-Rhône-Alpes

Après les élections municipales et métropolitaines, les écologistes consolident leur ancrage en se positionnant comme la deuxième force politique en Auvergne-Rhône-Alpes.

Ce scrutin prouve que les préoccupations écologistes sont au cœur de celles des habitantes et habitants de la Région AURA.
Mais l’abstention massive de ce premier tour, doit questionner l’ensemble des partis sur les changements nécessaires pour revitaliser notre démocratie.

Europe Écologie Les Verts Rhône-Alpes se félicite de cette victoire et remercie l’ensemble des élu·es, des agents municipaux et des citoyen·nes qui ont permis la tenue de ces scrutins simultanés et appelle les électeurs et les électrices à se rendre aux urnes lors du second tour des régionales dimanche 27 juin.

Les écologistes s’imposent en AURA devant le Rassemblement National et le Parti socialiste. En doublant leur score de 2015, après les succès aux européennes de 2019, les victoires aux municipales de 2020, ils confirment ainsi leur forte dynamique.

Pour Benjamin Badouard, porte-parole d’EELV Rhône-Alpes « Cette percée des écologistes est d’autant plus remarquable que c’est le sujet de la sécurité qui a prédominé dans le débat public ces dernières semaines. Elle démontre que les électeurs continuent de se soucier des enjeux environnementaux et souhaitent agir face à l’urgence climatique ».

Une abstention sans précédent

Le premier tour des élections régionales et départementales est cependant marqué par une abstention sans précédent, moins d’un électeur/électrice sur trois s’est rendu·e aux urnes. Cette abstention symbolise une défiance vis-à-vis de la classe politique et une méconnaissance des compétences régionales et départementales. Enfin, si au niveau local les communes ont assuré la tenue de ces deux élections simultanées grâce aux mobilisations locales, l’organisation nationale de ces élections est déplorable. L’État se doit de garantir l’information de l’ensemble des électeurs et électrices, notamment par la distribution des professions de foi.

Le second tour doit être celui du rassemblement de la gauche et des écologistes autour d’un projet qui fait de la protection de l’environnement, de la création d’emplois durables et de la justice sociale une priorité.

Monique Cosson, co-secretaire d’EELV Rhône-Alpes, appelle « les électeurs à se mobiliser pour donner du poids à ce projet d’espérance. Nous ne pouvons attendre 7 années pour mettre en œuvre la transition écologique dans les territoires de montagnes, renforcer le transport ferroviaire et de donner les moyens aux plus jeunes de se former. Pour tout cela nous avons besoin du soutien des électeurs et des électrices ».

Laisser un commentaire