La Région et l’Inserm coupent les vivres au Remera, dans quelles intentions ?
Partager

Communiqué de presse EELV Rhône-Alpes
Vendredi 21 septembre 2018

———–

La Région et l’Inserm coupent les vivres au Remera, dans quelles intentions ?

Dans Le Monde du 15 septembre dernier on apprend que la Région et l’INSERM vont cesser de financer le REMERA, dans quelles intentions ?

Le REMERA est le registre des malformations congénitales de Rhône-Alpes. Ce registre permet de recueillir des dizaines de données dans les départements de l’Ain, du Rhône, de la Loire et de l’Isère. Cette association loi 1901, hébergée par l’Hôpital Edouard Herriot était financée par l’agence de santé publique française et la Région.

Le REMERA avait entre autre permis de soulever l’impact négatif de la Dépakine.

« Il est urgent que l’État et la Région reviennent sur leurs décisions et recommencent à financer le Réseau. Celui-ci doit continuer son travail et pouvoir étendre son aire géographique » affirme Olivier Longeon, porte-parole d’EELV Rhône-Alpes.

« Est ce parce que notre région abrite le siège de Monsanto que certains ont peur de conclusion futures de cette association ? » confirme Nadine Reux, secrétaire régionale.

Laisser un commentaire