Disparition soudaine d’Eric Berger
Partager

C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition soudaine d’Eric Berger. Âgé de 61ans, Eric était un militant de longue date d’Europe Écologie Les Verts. En notre nom à tous, nous présentons nos condoléances à sa famille.

Éducateur spécialisé, directeur d’établissements d’insertion, Eric était engagé professionnellement dans l’accompagnement des jeunes en difficulté ainsi que des personnes handicapées

Très impliqué dans la vie associative viennoise, son engagement humaniste se retrouvait dans les associations dans lesquelles il était engagé : militant de la Ligue des Droits de l’Hommes et de l’Union des Fédéralistes Européens, il a également été Vice-Président de l’association Récolter, pour rapprocher la restauration collective des producteurs locaux.

Depuis quelques années déjà, il était le président du Club Léo Lagrange de Vienne structure d’éducation populaire, œuvrant pour l’accès aux loisirs, à la culture, à la formation et au sport pour tous selon des valeurs de solidarité et de laïcité, qui entend promouvoir la mixité sociale et les liens intergénérationnels et favoriser l’expression d’une citoyenneté active. Dans ce cadre, il avait créé un forum RSA pour accompagner les plus précaires, mais également un atelier vélo et un Repair café, oeuvrant concrètement à rapprocher les problématiques de justice sociale et environnementale pour lesquelles il a toujours milité.

Politiquement, Eric s’est engagé très tôt pour la lutte environnementale. Sa première manifestation était ainsi à Creys Malville, comme il nous le rappelait récemment durant les élections régionales. Membre historique des verts, puis fondateur d’Europe Écologie, il était impliqué localement en tant que responsable du groupe local EELV Isère Rhodanienne. A ce titre, il était sur la liste municipale d’union de la gauche à Vienne en 2014, puis candidat aux élections législatives. En 2020, il était en bonne place sur la liste Iséroise des régionales de Fabienne Grébert.

En retrait depuis la découverte de son cancer, il était encore présent à notre F(ai)tes de l’écologie en septembre dernier. Eric, avec sa bonne humeur et sa mobilisation, va assurément nous manquer. Nous pleurons sa disparition.

Danielle Sauge-Gadoud, au nom de EELV Isère et du groupe local Isère Rhodanienne