Communiqué : Nouvel exécutif d’Europe Écologie – Les Verts Rhône-Alpes
Partager

Le congrès régional d’Europe Ecologie – Les Verts s’est réuni en mars à Villeurbanne pour élire son nouveau Conseil Politique Régional. Celui-ci a lui-même élu le nouveau Bureau Exécutif d’EELV Rhône-Alpes, comme suit :

  • Nadine Reux : Secrétaire régionale
  • Florence Cerbaï : Lien avec les conseiller∙ères régionaux∙ales
  • Jean Claude Ray : Chargé des campagnes et actions
  • Véronique Rousselle : Trésorière, chargée des ressources humaines
  • Danielle Persico : Porte-parole, chargée de la formation au sein du mouvement
  • Olivier Longeon : Porte-parole, communication
  • Christian Moyersoen : Chargé de la communication
  • Maurice Morel : Chargé de la vie interne et des élections

Pour Nadine Reux, secrétaire régionale renouvelée à cette occasion : « Ces nouvelles instances écologistes sont élues pour 2 ans. Nous participerons donc à l’organisation du scrutin européen de mai 2019. Nous souhaitons plus et mieux pour l’Union Européenne. Il nous reste à construire une Europe sociale qui protège les plus faibles. De plus, si les premières années de l’Europe ont été marquées par des progrès dans la politique environnementale, beaucoup reste encore à faire dans une Europe qui semble marquer le pas dans sa défense de la Nature. »

Olivier Longeon, nouveau porte parole régional, explique qu’ « EELV profite de cette période électoralement plus calme pour lancer une grande réflexion sur le mouvement de l’écologie politique. Europe Ecologie – Les Verts invite chacun-e à participer à cette démarche de refondation baptisée « Demain l’Ecologie ». Dans notre région, elle sera marquée par la journée « Agissons ensemble pour une santé globale ! » qui aura lieu le samedi 26 mai prochain à Lyon. Autre temps fort : la Marche des Cobayes co-organisée par Michèle Rivasi entre Marseille et Paris pour sensibiliser chacun-e aux menaces qui pèsent sur notre santé : pollution de l’air, nucléaire, perturbateurs endocriniens,… »

Florence Cerbaï, Conseillère régionale, explique quant à elle que « nous restons dans la région la plus nucléarisée du Monde. Le nucléaire est une énergie très dangereuse comme nous l’ont appris les terribles accidents qui ont marqué l’histoire récente. La métropole lyonnaise est à 30 kilomètres à vol d’oiseau de la centrale de Bugey. Au sud, le site nucléaire de Tricastin et sa centrale vétuste est l’un des plus dangereux de la région. Le récent incident sur le futur bâtiment de la Comurhex 2, montre que nous ne pouvons pas non plus faire confiance à Oreno (ex-Areva) pour ses nouvelles installations : récemment un coup de vent a arraché 150 m de bardage métallique sur ce bâtiment, un bardage installé par un sous traitant : du nucléaire low cost ! Le nucléaire est aussi un problème social avec les nombreux intérimaires et sous-traitants intervenant dans des milieux contaminés sans un véritable suivi médical. Ces salariés sous-traitants doivent parfois intervenir en sous-effectif, toujours pour faire des économies. C’est le cas pour les salariés de Nuvia, sur le site de Romans, qui ont effectué plus de 60 jours de grève. EELV Rhône-Alpes témoigne de son soutien à ces salariés. Il est temps d’investir dans les économies d’énergies et les multiples solutions d’énergies nouvelles issues du scénario Négawatt. »

Christian Moyersoen, responsable de la communication a quant à lui souligné « la grande inquiétude d’EELV devant l’augmentation des conflits sociaux et la réponse gouvernementale qui s’enferme dans le déni et la violence comme en témoignent les récentes évacuations de Bure et Notre Dame des Landes. Derrière le conflit à la SNCF, il y a aussi un retrait certain du gouvernement d’un mode de déplacement écologique. Il est temps d’investir dans les lignes de proximité. Nous souhaitons par exemple une réouverture au trafic voyageur de la rive droite du Rhône et ce n’est pas du côté de la majorité rétrograde du Conseil régional que l’on peut espérer des avancées. Une majorité qui passe son temps à détruire notamment ce qu’ont construit les écologistes dans le précédent mandat. A l’inverse, nos élu-es, à Bourg en Bresse, Lyon ou Grenoble développent chaque jour des solutions écologistes : isolation des logements, transports écologiques, énergies propres et renouvelables, … »

Les adhérent-es EELV Rhône-Alpes participeront aux États généraux de l’immigration du 14 au 20 avril, un temps fort de mobilisation contre le projet de loi Asile et immigration.

Laisser un commentaire